Partagez| .

Fiche détaillé de sword

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Licorne

ϟ MESSAGES : 271
ϟ INSCRIPTION : 30/11/2013


YOUR PONY
ϟ ÂGE: 18 ans
ϟ TALENT: Le combat à l'épée
ϟ LIEU DE RÉSIDENCE: Canterlot

MessageSujet: Fiche détaillé de sword Sam 30 Nov 2013 - 21:48

Nom : Sword Flight

Age : 17 ans

Race : Licorne

Cutie Mark : Une épée

Talent: L'épée le combat

Milieux social : Assez pauvre

Lieu de résidence : Aucun

Métier : Nomade; voyageuse

Orientation sexuelle : Hétéro

Passion : Observer les paysage qui s'offre à elle lors de ces voyages, le combat

Tics ou Manies : Dégaine facilement son épée

Physique : Robe noire, crinière blanche et noire attaché en queue de cheval, queue longue blanche avec mèches noir, elle a une cicatrice sur son flanc et à son sabot avant droit.

Caractère : Joyeuse, amicale, un peu violente, impulsive, imprévisible, drôle, s’énerve vite, souriante, se renferme souvent sur elle même, méfiante

Goût : (aime) Ne pas être seule, sourire, rire, son épée, le combat, léviter.

N'aime pas: L'orphelinat, son passé, pleurer, tuer, ses parents, la solitude.

Famille : Pour elle, elle n'existe pas, et n'a jamais existé, même si elle sais que c'est faux

Rêve ou ambition : Trouver une personne qui la comprenne vraiment, sache l'écouter sans la juger, une personne sur qui elle pourra compter, quelqu'un avec qui elle pourrais voyagé avec elle, une personne qu'elle pourrait considéré comme un membre de sa famille.

Histoire :Dans cette rue peu éclairée, deux personnes portent un jeune bébé dans les pattes. Surement des parents. Les deux vêtus de simple cape cachant leur visage. La nuit éternelle avait plongé ces parents dans la folie. Ils avaient surement peur qu’ils arrivent malheur à leur si jeune enfant. Les deux poneys marchent encore et toujours dans cette ville qui semble être Ponyville. Cette ville est très connue pour avoir autrefois été habité par des personnes qui faisaient régner la paix dans Equestria. Le royaume dans lequel nous nous trouvons. Le chemin est très peu illuminé, mais semble mener vers une grande bâtisse. Dessus, il y est marqué Orphelinat de Ponyville. Les parents toquent à la porte de bois, s'entrouvrant, laissant voir une pouliche entièrement noire. Ses yeux sont brun chocolat noir. Et assez menacent. Elle se présente comme la directrice de l'orphelinat. Les trois poneys discutent quelques temps avant que la jument noire prend le jeune poulain dans ses pattes. Le poulain pleure encore et toujours. Ce poulain au pelage noir comme du charbon, une crinière et une queue blanche comme la neige, et des yeux bleu azur, comme l'océan. Sa queue et sa crinière sont méchait de noir. La porte de bois se ferme en claquant. Les deux autres poneys, eux, tourne le dos au bâtiment. Ils ont la tête basse, peut-être est-ce le fait d'avoir laissé leur jeune enfant dans cet endroit ? Nul ne le sait. Dans la bâtisse en pierre, derrière une porte en bois. Une jument noire tiens un poulain dans ses sabots.


 
–        Aller Sword Flight, calme-toi!
 
Avait dit la jument d'un ton sec et rude. Le poulain se tu immédiatement. La pouliche noire posa le nouveau-né dans un berceau, celui-ci s'endormit directement. La jument noire avait une expression de colère sur le visage. Sword Flight était le nom qu’avaient demandé les parents pour leur fille. Sword Night était le nom du père. Et Flower Flight, celui de la mère. Les parents avaient fait un mélange des deux noms pour leur enfant. Sword Flight était le nom choisi.
 
–        Encore un mioche à garder !? Comme si je n'en avais pas assez en ce moment ! Je sais que La mort de la princesse de la nuit affecte beaucoup de monde, mais ce n'est pas une raison pour me laisser leurs gosses ! Pourquoi je fais ce travail !?
 
Le poulain dormait toujours, la directrice de l'orphelinat s'occupa de tous les enfants présents dans cet endroit, mais avec beaucoup de violence. Tous la détestait, petits ou grands. Personne n'aime cette femme. 5 ans ont passé, et Sword Flight à maintenant 5 ans. Elle se fait beaucoup charrier, beaucoup l'insulte où la frappe. Sans qu'elle sache ce que ses mots signifies ou les raisons de pourquoi on la frappe. Elle reste dans sa chambre tard le matin, de peur que les autres poneys lui fassent encore du mal. Mais la directrice rentrait toujours dans sa chambre en la faisant sortir de force en la tirant par la crinière.
 
–        Sword Flight sort tout de suite ! J'en ai assez de devoir tout le temps t'en faire sortir ! Alors tu te bouges !
–        Sale peau de vache...
–        Pardon ?!
 
La jument à la crinière blanche se prit une gifle en pleine figure sous le regard amusé des autres poneys. Les larmes aux yeux la jument noire aux yeux bleus baisse la tête et va en cuisine, faire ses corvées... Ici c'est la règle. Tout poneys ne les respectant pas se voit priver de repas et doit faire des corvées. Et ça Sword Flight le sait bien. A son âge, elle connait déjà beaucoup de chose sur la ville et apprends vite à vivre comme tout le monde. Mais son seul problème c'est la magie. En effet Sword Flight est une jeune licorne qui ne connait pas la magie.. Ici, les pégases n'apprennent pas à volé, les licornes n'apprennent pas la magie et tous les pensionnaires vivent comme des poneys terrestre. Sword Flight fit ses corvées comme chaque jour. Chaque jour elle tentait de se rebeller contre cette horrible jument, mais rien à faire, son corps se couvrait chaque jour de bleus. Tellement qu'elle finit par s'y résoudre, jamais elle ne pourrait vivre mieux... Ce soir là encore, Sword Flight va devoir dormir dehors à cause de sa pseudo rébellion. Cela ne l'affecte plus, elle a l'habitude. Comme à son habitude Sword Flight essai de combattre dans le vide, pour un jour, tenir tête aux autres et à la directrice. Mais elle a beau tenter mainte et mainte techniques, rien ne marche jamais... Mais Sword a une grande détermination, et c'est ce qui fait son charme. 5 ans ont passé, Sword Flight à maintenant 10 ans, et vit toujours dans la crainte et la peur. Ses larmes coulent vite suite aux coups et injures des autres poneys. Tout ça, sous le sourire amusé de la directrice qui ne fait rien quand elle voit ça. Bien au contraire; elle encourage les autres à le faire. Elle la déteste. Jamais elle n'a eu autant de haine en elle:


 
–        Dégage Sword !
–        Tu n'es qu'une bonne à rien qui ne sait rien faire !
–        Prend une corde et pends-toi, ça ira plus vite !
–        Dégage on veut plus te voir !
–        Va au diable Sword Flight !
–        Tu es tellement nulle que tes parents t'ont abandonnée dès la naissance !
 
 
A oui, ses parents... Si vous saviez à quel point elle leur en veut ! L'abandonné dès sa naissance dans un endroit aussi horrible que celui-ci ? Quelle honte ! Sword Flight se remplie de haine rien qu’à cette pensée. Jamais elle ne leur pardonnera. Mais au fond d'elle, elle ne peut s'empêcher de les aimer. Après tout, ce sont eux qui lui ont donné la vie. Alors pourquoi leur en vouloir ? Sword ne le sait pas, mais, elle les déteste, parce qu'en 10 ans, ils n'ont jamais voulu la connaître... Ce jour-là Sword Flight passa sa journée dans les livres, apprenant toutes les merveilles du monde et tout ce qui le compose. L’histoire d’Equestria, chaque villes, chaque endroit, elle les connait tous. Elle aimerait tellement les voir en vrai… Mais elle ne peut sortir, a par pour faire des corvées, faire des courses… C’est de là, qu’elle gagne un peu d’argent. Elle est enfermée, comme tous les poneys ici… Le lendemain d’une grande violence de la part de la directrice, la faisant saigner de la tête, elle voulut en finir avec la vie, pensant qu’elle ne serait jamais libre dans ce monde, espérant que dans l’autre monde, elle serait plus heureuse. Ses larmes coulent ainsi que son sang, elle venait de se tailler les veines… Sword Flight s’évanouie et resta en vie. Les médecins sont parvenus à la soigner, à son grand regret ce jour-là… Depuis ce jour, les autres poneys ont commencé à s’intéresser à la ponette noire. Restant méfiante, elle n’a en rien oublié ce qu’ils lui ont fait. Ils l’ont déjà incité au suicide. Sword Flight, assez garçon manqué, restait avec eux, sous le regard malveillant des juments. Sword s’en fichait, du moins… Au début…
Les étalons arrivèrent à mettre Sword assez à l’aise. Ensemble ils firent les 400 coups. Sword arrivait à rire et sourire, mais le soir, seule dans son lit, elle versait toutes les larmes de son corps. Se posant toujours des questions. Le pourquoi ? Pourquoi… Souriante en extérieur, versant des larmes à l’intérieur, telle était Sword Flight. Trois ans se sont écoulés. Et Sword Flight n’a pas changé, du moins en comportement. Physiquement, Sword fait plus grande que son âge, certains étalons la siffle, mais Sword Flight s’en fiche. Ce sentiment que l’on nomme amour, elle ne le connait pas, et ne l’intéresse point. A 13 ans Sword Flight subit les vengeances des juments de l’orphelinat, juste car elle est avec les étalons. Elle entend des choses qui ne lui font guerre plaisir du genre :
-          Ey Sword ? Tu t’es taper le quel aujourd’hui ?
-          Ça va la pétasse ? Tu t’éclates ?
Et ce genre de phrase, Sword en reçoit de toute sorte, par écrit ou oral. Mais elle sort de ces gons et donne une bonne baffe à celles qui disent ce genre de chose. Elle s’énervait juste, ou alors elle s’en fichait du moins… Pour l’instant. Le jour de ces 14 ans, Sword avait reçu une lettre anonyme lui disant de se rendre sur le toit. Sword méfiante mais curieuse, y alla. Une fois là-haut, Sword Flight n’y vit personne. Marchant quelque peu sur le toit de l’orphelinat. Elle arriva en son centre, le vent souffle dans sa crinière. S’approchant de la rambarde, vérifiant si un poney se trouvait là. A côté de la rambarde de sécurité Sword Flight regarda la ville.


-          Je suis là Sword.
Sword eu à peine le temps de se retourné qu’elle vit le ciel. Tombant en chute libre ne comprenant pas ce qu’il ce passé, Sword tombait. Tombait droit vers le sol…
Des garçons avaient entendus ce que voulait faire ces juments. Aimant leur amie, ils étaient arrivés trop tard sur le toit. Mais devant l’entrée de l’orphelinat, 5 étalons voyaient Sword Flight tomber du toit. Se cabrant, tendant leurs sabots. Ils sauvèrent leur amie de tous justes 14 ans.


-          Alors Swordinou, des envie de suicide ?
-          Si j’avais eu le choix je ne serais pas dans tes sabots.
-          Elles vont loin les filles… Au début ça nous faisait rire de te foutre hors de toi, mais quand on s’est aperçu du mal que ça te faisait on a arrêté. Et maintenant on sera toujours avec toi swordinou !
-          Arrêtez de m’appeler Swordinou ça me soule !
-          Tu sais à quel point on aime t’emmerder !


Sword avait encore une fois eu chaud. Encore une fois elle avait failli mourir. Heureusement elle a trouvé de vrais amis. Ils l’aidaient à se battre, forgeant son caractère et ses sens. Les étalons aimaient Sword comme une petite sœur, qu’ils aimaient de tout leur cœur. Mais l’horloge tourne, les secondes, les minutes, les jours, les mois, passèrent. Et petit à petit les amis de Sword Flight furent adoptés. Triste, c’était le mot qui qualifiait Sword à ce moment. Les étalons, eux aussi, furent triste, car Sword restait seule, personne ne voulait d’elle. Alors que tout ce que demande la jument c’est un peu d’attention, un peu d’amour, qu’on s’occupe d’elle. Comme avait fait ses amis. Ils la charriaient beaucoup, mais elle les aimait tellement. Aujourd’hui elle se retrouve sans ses amis. Mais au fond, eux, l’aimait-il vraiment ? Le soir où le dernier de ses 10 amis avec qui elle était, partit, elle pleura toutes les larmes de son corps, elle se retrouvait de nouveau seule. Comme les premières années de sa vie. Sword avait 15 ans quand elle tenta une autre fugue. Cela faisait 5 ans qu’elle n’en avait pas fait, mais cette fois elle craqua. La directrice s’en prenait encore à elle, physiquement et mentalement. Presque tous les poneys ont eu leur Cutie Mark, mais pas elle. Encore un sujet où on en profite pour la blesser mentalement. Sword se fondait dans la nuit éternelle, mais elle fut vite découverte. Son pelage est peut-être noir, mais se queue et sa crinière, eux, sont bel et bien blanc. C’est d’ailleurs ses couleurs qui la trahissent. La directrice ce soir-là, enferma Sword Flight dans sa chambre 3 jours, avec seulement de l’eau. En trois jours, Sword avait maigrit, elle pleurait, encore et toujours. Elle essaye de lancer un S.O.S, mais personne ne l’entend. Personne n’entend ses cris de détresse. Le premier soir en versant une ultime larme, Sword Flight se leva, son regard était devenu noir. Le bleu de ses yeux avait disparu. Seul le noir était dans ses yeux. Elle hurla et renversa toute sa chambre. Bureau, chaises, armoire, vêtements, lit, couvertures… Brisant le miroir de sa chambre, elle remarqua dans un des coupeau que son visage était plein de larmes. Ses yeux remplie de haine redevinrent bleu azur. Constatent les dégâts qu’elle avait commis, elle baissa la tête et les oreilles. Elle resta debout, une heure ou deux, regardant sa chambre détruite. Actuellement près d’un mur, elle y lança son sabot dessus, faisant une fissure dans celui-ci. Elle laissa son sabot dans le trou qu’elle avait formé avant de fondre de nouveau en larme… Encore une journée ou Sword Flight pleurait, une journée à ajouter au compteur. Sword se retourna, à quelque centimètre du mur à présent fissuré. Elle posa sa tête contre le mur, s’écroulant au sol. Ses sentiments se bousculent dans sa tête. Tout s’embrouille, se mêle encore une fois. Ces larmes coulent seules sur ses joue encore humide. Elle tourna la tête vers la fenêtre où des barreaux la séparent de la liberté. Sword s’allongea au sol, laissant voir une flaque d’eau salée apparaitre. Elle ne pouvait s’empêcher de pleurer. Tant de souvenirs lui revenaient en tête. Les taquineries de ses amis, les câlins, les dragues qu’ils lui ont faites… Tous ses beaux souvenirs où elle était encore heureuse. Oui Sword Flight ne souriait plus… Elle s’énervait, elle criait, se rebellais, pleurait… Mais plus un sourire s’affichait sur son visage. Sword fini par s’endormir par terre. Noyé dans ses larmes et son chagrin. Le second jour où elle fut enfermée, se passa calmement. Se levant, elle alla voir un fragment de miroir brisé. Elle constata encore une fois que son visage était trempé, ses yeux étaient rouges, les larmes lui avaient irrité les yeux. Elle passa son sabot sur son visage et essaya de sourire devant le bout de miroir. Mais elle n’y arrivait plus. Son désespoir était si grand ? Apparemment oui… Quand elle entendit un grand bruit. La porte de sa chambre venait de s’ouvrir violement. La directrice regardait la pièce détruite. Elle prit une expression de colère tandis que Sword Flight était collé au mur de peur. La directrice lui donna un grand coup, la traina au sol, et lui tapa la tête contre le mur où Sword avait fait un trou. Prenant un bout de miroir et en le lançant, lui enfonçant dans son flanc, lui arrachant un cri de douleur. La directrice sortit de la chambre en claquant la porte. Sword Flight était au sol, elle réussit à se lever, elle regarda directement son flanc. Elle attrapa le bout de miroir avec la bouche et l’arracha coup sec, lui arrachant un second cri d’horreur. Le bout de verre qui renvoi toute image qu’il voit, était à moitié rouge écarlate. Sur la patte arrière droite de Sword Flight jusqu’à présent noire, dégoulinait de rouge. Son corps était plein de bleu et se regardant dans le bout le miroir rouge, elle remarqua un cocard sur son œil gauche. Une nouvelle cicatrice allait bientôt orner son flanc. Elle rageait sur place, tellement que sans s’en rendre compte, sa corne commençait à briller. Elle se concentrait sans s’en rendre compte, les objets présents dans la pièce se mettaient à trembler avant de s’envoler dans les airs. Sword surprise de voir ses objets en train de léviter, cessa de se concentrer, tous les objets tombèrent au sol. Elle se concentra encore une fois sur des objets et arriva à les faire léviter. Elle fit ça une deux puis elle arrivait à faire léviter tous les meubles et objets présent dans la pièce. Sword Flight venait d’apprendre à faire léviter toute sorte de chose… Elle y comprit. Sans s’en apercevoir, un léger sourire se dessinait sur son visage. Un sourire qui ne cessait de grandir, jusqu’à être à son maximum. Mais la porte s’ouvrit de nouveau. Sword laissa tous les objets trainer, tant dis que des juments de l’orphelinat s’avancer vers elle. Ils regardèrent autour d’elle, pouffant de rire en regardant le corps blessé de la jument noire. Elles sortirent de la pièce en rigolant bruyamment. Sword Flight rageait intérieurement. Une rage qu’elle garde depuis son plus jeune âge. Elle alla devant un grand bout de miroir restant, penchant sa tête vers celui-ci. Sa mèche cachant son œil droit laissait voir cette fois son œil. Sa longue crinière tombait sur ses épaules. Dans un excès de rage, Sword attrapa le bout le miroir en pleine bouche, fit léviter sa crinière et en un geste expert elle coupa sa mèche. Les bouts de sa crinière tombèrent au sol, elle fit la même chose avec le reste de sa crinière. Son œil droit était à présent visible, et sa crinière plus courte. Elle attrapa un bout de ficelle qui trainait parmi les débris et s’attacha la crinière en une couette. Elle déchira un vêtement et s’en fit un bandage autour de son flanc. Elle regarda la pièce. Tous les meubles était par terre et brisé, les vêtements par terre, déchirer… Sword avait fait de sérieux dégât à sa chambre… Encore une fois, elle allait le payer cher. Sword soupira et ouvra la porte et alla dans le bureau de la directrice, celle-ci la regardais bizarrement…




-          Que veux-tu ?
-          Je pense que vous savais ce que je viens faire…
-          Sword tu m’exaspère, je n’ai même plus envie de te punir… Va dans ta chambre… Enfin… Ce qu’il en reste…
 
Sword Flight n’en revenait pas. Pour la première fois de sa vie, la directrice ne lui avait rien fait. Peut-être avait-elle prit conscience que ce qu’elle faisait était mal ?


-          Sword Flight ?


Mais… Sword avait compris que si le directrice ne faisait rien, c’était bien parce qu’elle savait que les autres poneys de l’orphelinat, eux, aller le faire…
-          Oui ?
-          Tu as vu dans quel état tu es ? Tu es pire que d’habitude !
Sword sera les dents… Ce genre de critique elle en avait l’habitude. Elle resta là, sans bouger, le temps que les juments en ai marre.




-Tu sais Swordinou, si tout le monde souffre, part, et autre, c’est parce que tu es une jument maudite ! Tout le monde te fuis à cause de ça ! Tout le monde le sait ! Tu es maudite !


 Ce fut le mot de trop, Sword craqua et envoya son sabot dans la joue de la jument, la faisant léviter, et la plaqua contre le mur. Elle regarda d’un regard de tueur les autres poneys présents qui s’enfuirent en courant. Sword tourna de nouveau la tête vers la jument qui avait dit de telles horreurs. Elle la regarda d’un regard remplis de haine demandant que à sortir du corps dans lequel elle est emprisonnée depuis tant de temps, Sword la regarda droit dans les yeux et lui dit :




-          Si jamais tu redis un truc comme ça. Sache que je serais ton pire cauchemar !


Sword la lâcha et alla dans sa chambre, pour de nouveau tomber en larmes. Alors c’était ça ? Ce que pensaient les autres poneys d’elle ? Une jument maudite… Il fallait qu’elle se ressaisisse, tous les efforts qu’avaient faits ses amis pour la rendre plus forte n’auraient servis à rien ! Le temps passe encore et toujours, Sword Flight avait 16 ans quand une grande lumière l’avait éblouie. Elle n’avait jamais rien vu de tel, elle avait toujours été dans la nuit éternelle. Et là, le soleil venait d’apparaitre. Restant perplexe devant tant de beauté, elle regardait pour la première fois le soleil. Cette boule de feu qui donne espoir à tout le monde, cette boule de feu qui éclaire et réchauffe le cœur d’autrui. Tous les poneys étaient eux aussi ébahie par tant de beauté, et le retour du soleil. Sword reprit vite ses esprits, suite au retour de sa tristesse. Puis une idée lui vint en tête, fuguer. Pour la dernière fois. Ce n’est pas ici qu’elle découvrira ce pourquoi elle est faite. Alors, elle fuie, par la grande porte de bois. Personne ne fit attention à la jument noire fuyant l’orphelinat de Ponyville. Elle arriva devant une grande forêt. La forêt Everfree, si elle se réfère aux livres qu’elle a lu. Entrant dans cette forêt, fuyant cette ville qu’elle hait. Elle ne se doutait pas des dangers de cette forêt, d’un sabot décidé elle pénétra dans cette sombre forêt. Courant loin très loin… Eloigné de sa ville d’enfance, Sword s’arrêta pour souffler. Un craquement de branche la fit dresser les oreilles. Attentive au moindre son. Le vent souffle dans les feuilles et la mane de Sword. Les branches se mirent à trembler, puis voler, Sword Flight était pétrifié de peur. Elle recula tandis qu’un monstre se formait sous ses yeux. Elle gardait les yeux sur la chose qui se formait devant elle, mais elle fut vite stoppée, un immense rochet barra son chemin. A quelques mètres d’elle, un timberwolf venait d’apparaître. Sa liberté sera donc si courte ? Elle devrait se finir comme ça ? Non ! Sword ne pouvait pas mourir, elle ne voulait pas mourir. Attrapent le seul objet à proximité, un bâton. «  J’irais pas loin avec ça… » Avait-elle pensée. Mais voyant que le timberwolf foncer sur elle, elle se mit à parer le coup. Le bâton avait tenu de coup, elle courra dans la direction opposée de celle du monstre de bois, mais celui-ci lui fit faire un vol plané. Se relevant difficilement elle courra vers le timberwolf, elle lui asséna un coup sur la nuque. Il tomba en morceau, puis se régénéra, sous le regard horrifié de Sword Flight. Se couvrant peu à peu de blessures, Sword aurait dû tomber, mais elle se battais avec toute la rage qu’elle avait, tout l’espoir qu’il lui restait, toute l’envie qu’elle avait, et la colère qu’elle refoulait. Le temps passe et Sword et le timberwolf continuaient de se battre. Donnent mainte et mainte coups au monstre de bois. Une ou deux heures venait de s’écouler et Sword n’en pouvait plus. Blesser, et épuisé, Sword Flight donnait moins de puissance dans ses coups, et le timberwolf, lui, frapper avec la même force. Sword allait-elle mourir ce jour-là ? Elle se concentra sur ces dernières forces, et en un ultime coup, elle trancha la tête du monstre. Elle se mit à courir en direction de Ponyville. Pourquoi cette ville ? Elle n’en avait aucune idée… Mais elle y allait, alors qu’elle détestait cet endroit. Elle courra jusque au milieu de la ville, les passants la contournait, par la même occasion. L’histoire de la ponette maudite était encore d’actualité… Elle regarda chacune de ces blessures, et à sa grande surprise, sur son flanc, se trouvait une épée. Sa Cutie Mark ? Sword avait un large sourire. Si son talent était l’épée, alors il lui en fallait une. Elle avait oublié. Mais avant de partir, elle avait pris l’argent, qu’elle mettait de coter. Elle alla jusqu’à un marchand d’arme, arrivée là-bas, Sword regarda chacune des épées, et resta devant une belle épée.


-Elle est belle n’est-ce pas ?


Avait dit le vendeur.


-C’est bien vrai…
-Elle est d’un alliage rare, et a une grande résistance, sans oublier la force des coups qu’elle donne.


Sword compta l’argent qu’elle avait, il lui en manquait juste un peu pour pouvoir l’acheter. Sword avait perdu son sourire. Le vendeur l’avait d’ailleurs remarqué.


-Tu n’as pas assez ; n’est-ce pas ?


Sword Flight hocha la tête.


-Bien je t’offre ce qu’il te manque.




Sword la regarda étonné puis lui sourit en lui disant merci. Elle paya et partit. Partit de la ville, en se jurant qu’il faudrait la ramener de force dans cet endroit… Sortie de la ville, Sword Flight se mit à voyager, et observait chacun des paysages qu’elle voyait. Une nouvelle vie allait pouvoir commencer pour la jument noire aux yeux bleues….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fiche détaillé de sword

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Fiche d'île] Royaume d'Alabasta
» [Quête et/ou RP] - Qui a volé l'orange ?
» Empyréa - Fiche détaillé
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Equestria Tales :: Town Hall :: 
Fiches détaillées
-