Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez| .

Conseils Généraux sur le RP.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité

avatar




MessageSujet: Conseils Généraux sur le RP. Dim 26 Mai 2013 - 20:41

CONSEILS GÉNÉRAUX SUR LE RP.
Note : Il s’agit d’un guide pour ceux et celles qui ont besoin d’un coup de pouce. Cependant, n’hésitez pas à lire si vous vous sentez plus aguerris : sans doute ai-je oublié des choses, ou que quelque chose cloche et que vous voudriez apporter votre votre pierre à l’édifice ? Dans ces cas là, contactez-moi via MP !


Yo.
Je n’ai pas la prétention de détenir la recette du RP idéal, cependant, je pense que ce petit guide pourra aider à combler quelques lacunes chez ceux qui se sentent en difficulté et qui ont l’impression d’avoir besoin de conseils. Nous sommes tous en constante amélioration de nos écrits, et nous avons tous des faiblesses plus ou moins importantes. Précisons tout de même que cette aide ne vaudra aucunement celle, personnalisée, proposée dans les autres sujets car il n’y aura pas de suivi. Je ne ferai pas de longue introduction, parlons peu, parlons bien, poils aux reins.


mettons un clip approprié pour l'occasion.

Comment améliorer sa longueur de RP ou sa qualité, donc, sans barber notre bon vieux Jean-Jacques (nous appellerons notre lecteur Jean-Jacques afin de préserver son anonymat) ?


AVANT

Il vaut mieux saisir l’inspiration quand vous la sentez, et non dans la précipitation de la réponse de votre partenaire. Si vous ne répondez pas dans l’immédiat, Jean-Jacques ne vous en tiendra pas rigueur.

Un RP long, quand il est bien fait, c’est bien. Cependant, il ne sert à rien de pondre un long pavé insipide et répétitif. Un RP concis mais beau, à titre personnel, me fera plus d’effet qu’un RP long, ennuyeux et redondant à souhait.

Prenez le temps : Un RP, ça peut être long à écrire. Alors préparez-vous, il vaut mieux limiter les poses qui sont parfois fatales à l’inspiration parce que distrayantes ; ainsi vous pouvez perdre l’envie, ou le fil du récit.

Installez-vous confortablement. Il faut que vous vous sentiez à l’aise. Réglez votre siège de bureau, mâchez une boule de gum et enroulez-vous dans du jambon si ça vous aide. Mais si, allez-y, personne ne saura.

La musique va jouer énormément sur votre manière d’écrire. Vous pouvez le faire avec une musique qui correspond à ce que vous voulez faire passer, ou toute une playlist qui va retracer les mêmes émotions chez vous.

Il faut que vous vous posiez tout de suite le cadre de votre RP. L’ambiance, le moment de la journée, le lieu, la météo, et surtout, l’état d’esprit de votre personnage. Vous développerez tout ça après, ici, il s'agit juste des grandes lignes. Pour cela, deux méthodes :
    • Le brouillon. Je ne m’étendrai pas dessus, vous savez je pense tous très bien ce que c’est. Je sais, c’est ennuyeux. Mais il ne s’agit pas forcément de tout rédiger : juste vos principales idées. Une phrase, une expression vous traverse l’esprit et vous risquez de la perdre ? Inscrivez la vite, tant pis si c’est en vrac, il ne faut surtout pas l'oublier !
    • Le schéma narratif. Je vous vois déjà me lancer des cailloux parce que vous aimiez pas votre prof de collège et qu’elle vous a gonflé à recopier trois fois le tableau narratif du Petit Chaperon Rouge (cette histoire n’a bien entendu plus aucun secret pour vous, vous en connaissez les moindres ressorts du lit de Mère-Grand). Là aussi, il s’agit juste de concrétiser les grandes lignes avec un fil conducteur. On ne retiendra pas tout, un RP n’étant pas un récit complet. Seulement l’incipit, l’élément perturbateur, le déroulement et la situation finale. Vous pouvez tout simplement le constituer dans votre tête, histoire de ne pas vous désorganiser quand vous serez vraiment face à votre document texte.

SITUATION INITIALE : Où / Quand / Quoi ?
Il s’agit alors de l’introduction ; deux choix s’imposent : faire languir le lecteur en ne faisant pas apparaître votre personnage d’emblée, ou chopper Jean-Jacques comme une orange par un voleur d’orange (oui, je sais, on t’avait toujours dit que voler c’était pas bien) en faisant immédiatement rentrer le lecteur dans la peau de votre personnage.
Où votre personnage se situe-il au début ?
A quelle période de la journée ? A quelle période de sa vie ? Vient-il de tomber amoureux de Marie-Jeanne ? Vient-il de se friter avec ce Raymond tête de. Non, n’allons pas discriminer les Raymond. Qu'a t-il fait avant ?

ÉLÉMENT PERTURBATEUR
C’est ce qui va mettre un terme à l’introduction donner du mouvement à votre RP.
Je suppose que votre personnage ne va pas rester figer durant toute la durée du RP sauf si vous êtes un vilain Maître du Jeu à 1, 2, 3 Soleil. Que va-t-il faire ? Pourquoi ? Que va-t-il dire ? Il y a une raison à tout. Votre personnage est conscient.

DÉROULEMENT.
Que votre personnage soit en train de marcher, voler, réfléchir, rien n’est fondamentalement inintéressant si vous songez que cela peut-être utile à la compréhension du texte ou à sa beauté.

Bien entendu, il peut y avoir plusieurs éléments perturbateurs et plusieurs développements.

LA SITUATION FINALE.
La conclusion, l’apothéose, ce qui doit donner à Jean-Jacques l'envie de répondre si c’est un PV et à tous les Jean-Jacques du forum si c’est un libre. Pourquoi ne pas laisser une tension, à la fin, une énigme ? Soit sur votre personnage, soit sur votre futur interlocuteur. Comment va-donc réagir votre personnage ? Un bruit sourd ce fait entendre, qui va là ? Si il s’agit d’une réponse, faites durer le suspense sur ce que va faire votre personnage, ou lâchez une bombe. Un RP est avant tout une écriture collaborative, il faut travailler ensemble.


PENDANT

Un RP long, quand il est bien fait, c’est bien. Cependant, il ne sert à rien de pondre un long pavé insipide et répétitif. Un RP concis mais agréable et poétique, à titre personnel, me fera plus d’effet qu’un RP long, ennuyeux et redondant. Ne lésinez pas sur les figures de styles, les images poétiques, envoyez la pâté pour chat quoi !

Je ne vais pas dire énormément de chose dans cette partie, car la manière d’écrire est propre à chacun. Il serait inutile de vous dire comment cela se passe car c’est personnel, unique, qu’il suffit juste de se laisser aller. Seul vous savez. C’est la partie la plus complexe du RP, parce que personne ne peut vous dire quoi écrire, chacun a son style. Mais c’est aussi la plus simple car vous n’avez aucune contrainte, aucune limites sinon celles que vous-même vous imposez. ( cey bow ss’ké jdis )

► LA DESCRIPTION : La description du lieu est importante, celle de votre partenaire, de votre environnement ! N’hésitez pas à donner quantité de détails tant qu’ils sont pertinents et que vous prenez plaisir à le faire. Pensez à vous arrêter avant que le lecteur ne soit plombé ; normalement, vous sentirez quand vous-même vous ne saurez plus quoi dire. Si vous sentez que vous auriez dû vous arrêter plus tôt, vous pourrez toujours modifier ça plus tard, à la relecture. Pensez à changer des mots et couleurs habituelles, avec des synonymes: nous y reviendrons plus tard. Nous ne sommes pas dans le monde réel, pensez-y également. Vous pouvez laisser libre cours à votre imagination tant que cela cadre avec l’univers du forum.

► L’ACTION : L’action se déroule autour de votre personnage, déjà. L’environnement est en permanente évolution, et un détail peut soudainement le couper dans ce qu’il faisait, dans son fil de pensées. N’hésitez pas à faire interagir votre personnage avec son environnement, animal, végétal ou minéral ( évitez tout de même de faire l’amour aux arbres. Du moins sans leur consentement). De plus, n’hésitez pas à changer le rythme de votre écriture en fonction de l’environnement. Votre personnage est tranquille, médite ? N’hésitez pas à faire des longues phrases avec des virgules qui font peur tant qu’elles restent compréhensibles. C’est la panique à bord ? Vous pouvez privilégier des phrases courtes, pour accélérer la lecture comme les battements de cœur de votre personnage. Ensuite, l’action c’est votre personnage. Que fait il ? Comment réagit son corps ? Que ressent-il, physiquement … ?

► LA PENSÉE : Et que ressent-il, intérieurement ? Les éléments de la nature peuvent le faire réfléchir sur la nature, mais aussi l’enfoncer plus profondément en lui-même. Cela peut lui évoquer des souvenirs, ou alors des opinions sur le monde. Enfin, dans quel état d’esprit se situe-t-il ? Les pensées de votre personnage, c’est ce qui constitue le RP, sa profondeur, sa subtilité, son intensité. C’est ce qui va happer le lecteur, alors que les descriptions n’auront fait que l’attirer, une espèce d’amuse-bouche va-t-on dire. Après tout, c’est là tout l’intérêt du RP (c’est sans doute totalement subjectif) : créer un personnage, le comprendre, le faire évoluer.

APRES

Se relire, c’est toujours d’un ennui mortel. On sait ce qu’on a écrit, on le sait presque par-cœur parce qu’on est à fond. C’est généralement le plus relou.
► Pour se relire, il faut tout d’abord le faire en écoutant la musique que l’on a choisi. Si on se rend compte que celle-ci ne colle pas aussi bien que l’on pensait au thème, on se pose deux minutes, on réfléchit, on change, et on reprend la lecture.
► Si vous avez peur de louper des fautes d’orthographes, utilisez un correcteur d’orthographe. Ceux des éditeurs de texte son généralement boffi bof, mais il y en a à foison sur l’Internet. Je vous inviterai donc à chercher sur notre ami le moteur de recherche.
/!\ Ceux-ci ne prennent qu’un nombre limité de caractères. Pensez donc à « découper » la correction en plusieurs paragraphes.
/!\ Ceux-ci corrigent parfois mal. Vérifiez donc bien que la faute surlignée par celui-ci est bel et bien une faute ! (en cherchant par exemple sur le net pour les carpettes qui comme moi n’ont pas la foi de se munir d’un Bescherelle à côté de soi).
/!\ Ce n'est pas une raison pour ne pas vous relire ! Parfois ils oublient des fautes.
► Vérifiez qu’il n’y a pas trop de répétitions dans votre texte. Si vous remarquez que vous utilisez plusieurs fois les mêmes mots, regardez dans un dictionnaire de synonymes sur le net. C’est même quelque chose que vous pouvez faire durant la rédaction du RP si vous avez des doutes, mais ouvrez la fenêtre avant de commencer dans ce cas, pour ne pas vous interrompre trop longtemps.
► La mise en page est importante. Que le texte soit propre, aéré, pas agressif à l’œil (évitez une mise en page avec des couleurs type fluo magenta-cyan-jaune citron-vert flash. Personne ici n’est un reptile à ma connaissance, personne n’est doté d’une vision thermique. Même si c’est raccord avec les couleurs du forum : les designs changent, préférez les couleurs sobres, qui ne deviendront pas étranges avec le changement de thème). Un gros bloc sera vite décourageant pour Jean-Jacques, alors que deux ou trois petits pavés sembleront plus sexy. Graouh. N’hésitez pas à embellir d’une citation qui vous plaît avant le texte, ajouter la musique qui vous a fait écrire, faire une jolie présentation avec le titre aux couleurs de l’arc-en-ciel et tout le bordel pour aguicher la jeune brebis qui s’approche.



C'est fini pour aujourd'hui ! J'espère que ce guide vous a plu, je fais de gros bisous sur vos genoux :*o*:


Rédigé par Ankö, 2013, pour Equestria Tales exclusivement.


Revenir en haut Aller en bas

Conseils Généraux sur le RP.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Conseils Généraux sur le RP.
» Quelques Conseils pour un bon RP
» Besoin de conseils pour l'armée de mon père .
» Conseils pour peindre la VIIIeme armée britanniques
» Conseils pour réaliser une fiche de RPG

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Equestria Tales :: Town Hall :: 
Aide
-
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.